Expo-vente "La femme dans la BD franco-belge"

A l’origine, la Bd a été créée par des hommes visant exclusivement un public masculin.
La loi votée le 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse a pour but de censurer toutes les scènes de violence, de banditisme, de sexe, etc. 


Les artistes ont dès lors eu tendance à laisser la femme de côté et celle-ci a donc joué un rôle secondaire.L’évolution de la société dans les années 1960 et la révolution sexuelle amène une représentation plus réaliste de la femme. Apparaît alors la nudité féminine mais la femme continue dans la plupart des cas à être marquée par la misogynie ambiante.

Voici quelques exemples de femme dans la bd à cette époque :


- La jeune assistante du détective Gil Jourdan de Maurice Tillieux (1953) ;

- Seccotine, personnage féminin récurent dans les aventures de Spirou et Fantasio d’André Franquin (1956) ;

- La Schtroumpfette de Peyo, mademoiselle Jeanne de Franquin, la mère du héros Boule et Bill et Michel Vaillant. (dans années 1960).


En 1962, la femme devient plus sensuelle ; C’est Jean-Claude Forest qui donne l’exemple avec « Barbarella »
En 1963, le personnage extravagant de Bianca Castafiore dans les aventures de Tintin de Hergé.
En 1967, Falbala, la jolie gauloise apparaît pour la première fois dans « Astérix Légionnaire » de Uderzo.
Toujours en 1967, Laureline vole la vedette à Valérian dans la série imaginée par Jean-Claude Mézières et Pierre Christin.

Il faudra patienter jusqu’aux années 1970 pour qu’apparaisse enfin la pulpeuse hôtesse de l’air, Natacha de François Walthery, dans le journal Spirou, suivie de YokoTsuno, la japonaise, de Roger Leloup, ainsi que la petite patronne du ranch 666, de la série western "Comanche" réalisée par Hermann au dessin et Greg au scénario. Arrive alors Colombe, la jeune fille de Rêverose dans « Olivier Rameau » de Dany.

Le personnage féminin est à son apogée à l’aube des années 1980. On y rencontre Pelisse, l’héroïne de la Quête de l’oiseau du temps, de Serges Letendre et Loisel, Jessica Blandy de Dufaux et Renaud, série la plus osée de l’époque et qui a ouvert le chemin à d’autre héroïnes érotiques. Ces auteurs et d’autres également, ont été influencés par l’italien qui devient le dessinateur érotique de l’année avec « le déclic », et attrape une réputation sulfureuse.

Fin des années 1990, de nombreux talents fleurissent dans la bd et maîtrisent avec réalisme la courbe féminine. Les sensuelles Cécile et Jeanne de Jean-Pierre Gibrat, la vampire Camilla (Rapaces) de Enrico Marini. Agripine et Lolia Paulina (Murena), de Philippe Delaby, la pin-up de Berthet et Yann, etc…

A la fin du 20ème siècle, les scènes érotiques et les courbes féminines sont omniprésentes dans la BD ; A l’heure actuelle, le personnage féminin fait partie intégrante de la BD et restera l' avenir du 9ème art.

Votre texte ici

0050

Poster un commentaire

Ces informations sont nécessaires à notre société pour traiter votre demande.
Galerie des bulles est enregistrée à la CNIL sous le numéro (En cours d'immatriculation) et respecte la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978.
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent en nous contactant.

  • Paiement sécurisé
    Commandez en toute sécurité
  • Livraison rapide
    Expédition & Livraison rapide
  • Service client
    Réponse dans les 24h
  • Satisfait ou remboursé
    14 jours pour changer d'avis
Voir les Voir le produits trouvés produit trouvé Pas de produits trouvés icon-close
Une erreur s'est produite, veuillez réessayer ultérieurement. Voir le produit Aucun produit n'a été trouvé lors de la recherche Nouveauté Promotion Solde Vente flash  € loading ending recherche
Chargement..